Les acteurs du cloud grand public s’invitent dans notre quotidien professionnel

Instaurer des pratiques de collaboration dans l’entreprise n’est pas chose facile. Après de décennies d’objectifs et primes individuelles, il faut bien reconnaitre que les réflexes de collaboration sont longs à s’ancrer. Si je suis un grand partisan du “big bang bureautique”, j’ai déjà eu l’occasion de reconnaitre que les services de partage de fichiers dans les nuages se révèlent être particulièrement populaires (Vers des modèles de collaboration intermédiaires) et peuvent potentiellement assurer une phase transitoire vers des solutions plus sophistiquées. Le problème est que nous sommes maintenant plus ou moins bloqués dans cette phase transitoire et, car les fichiers bureautiques ont la vie dure. Je pense ainsi ne pas me tromper en disant que la plupart des travailleurs du savoir se contenteraient bien de partager leurs fichiers dans les nuages et de discutailler sur le RSE. Modifier plus en profondeur leurs habitudes de travail semble être un pas encore très intimidant.

Qu’à cela ne tienne, si nous ne pouvons pas faire progresser les collaborateurs vers des solutions de collaboration plus sophistiquées, ce sont les solutions qui vont venir à eux ! C’est en tout cas le pari que veulent tenter Box, Dropbox et Evernote, en utilisant des leviers différents. Proposant initialement de “simples” services de stockage dans les nuages, ces trois sociétés nous révèlent petit à petit des ambitions bien supérieures.

Commençons avec Box, un service de stockage distant de fichiers qui s’intègre avec de nombreuses autres solutions (Integrating Box and Your Cloud Enterprise Applications). Voilà quelque temps qu’ils avaient opté pour une stratégie de diversification avec le rachat de Crocodocs et la sortie d’une offre verticale pour le monde de l’éducation, mais ils ont surpris tout le monde en annonçant un service de création et partage de notes : Introducing Box Notes.

La solution de collaboration de Box
La solution de collaboration de Box

Avec ce service, ils s’attaquent à Microsoft, mais également à Google : Box unveils Notes, its take on Google Docs that’s coming to all users in 2014. Attendons de voir comment ils vont réussir à combiner le partage de fichiers, leur conversion et cette solution de collaboration “légère”. Dans tous les cas de figure, l’intégration avec des solutions tiers ne peut qu’en décupler l’intérêt.

Et puisque l’on parle d’intégration, cela me fait une transition avec Dropbox qui propose déjà depuis longue date un processus d’intégration similaire avec son offre Dropbox Business Apps. Ce service a lui aussi commencé par faire du partage de fichier dans les nuages, mais ils ont révélé à l’occasion de leur conférence pour développeur DBX des ambitions bien supérieures : The Dropbox Platform arrives to replace the hard drive with a sync API, a universal file picker, and more. Une série d’outils et d’API ont ainsi été mis à disposition de la communauté développeurs pour proposer une solution universelle d’hébergement et de synchronisation des fichiers (à découvrir sur la Dropbox Platform).

Les trois piliers de la plateforme Dropbox
Les trois piliers de la plateforme Dropbox

Là encore, j’attends de voir ce que la façon dont la communauté des développeurs va s’approprier ses outils, mais je n’y vois que des opportunités. L’épineux problème du stockage et de la circulation des fichiers en entreprise pourrait-il être résolu avec cette plateforme ? Peut-être…

Troisième superbe cas de diversification avec Evernote, la solution de partage de notes qui n’en finit pas de nous surprendre tant son CEO a de la suite dans les idées. Outre les nombreux services périphériques, Phil Libin a scotché tout le monde en dévoilant une marketplace d’objets et accessoires professionnels : Evernote bridges physical-digital gap with new shop: $495 scanner, $232 bag, more Moleskine… On retrouve dans cette place de marché des accessoires co-brandés comme un sac à dos, un stylet, un portefeuille, un scanner ou encore des chaussettes (véridique !).

Le scanner co-brandé Evernote
Le scanner co-brandé Evernote

Le carnet Moleskine en avait laissé plus d’un sceptique (il faut dire que son prix était injustifié), mais le fait de proposer une ligne d’accessoires du quotidien participe à la création d’un attachement émotionnel au service, mais surtout à l’ancrage de la marque dans une dynamique de simplification du quotidien professionnel : A backpack to remember: can Evernote become a lifestyle company?.

Evernote envisage-t-il de devenir le Apple de la collaboration ? Très certainement, toujours est-il que l’on ne peut que constater le quasi-sans-faute de cette nouvelle ligne de produits.

Un sac à dos triangulaire peut-il réellement être un facteur d’amélioration de la productivité ? Non, bien sûr que non? Par contre, il peut aider les collaborateurs à se placer dans une dynamique de changement et à inciter les autres à repenser leurs outils de travail du quotidien. Au final, peut-être est-ce l’étincelle qui va permettre de sortir de cette phase transitoire et de se débarrasser de l’emprise des fichiers bureautiques…

Laisser un commentaire