La collaboration et la productivité passe aussi par une réorganisation du lieu de travail

Trop souvent focalisé sur les outils et processus, les débats autour de l’Entreprise 2.0 et la collaboration n’aborde que rarement l’aménagement du lieu de travail est pourtant une composante essentielle du bien-être et de la productivité des salariés, après tout, nous passons autant de temps au travail qu’à la maison. Le constat que l’on peut faire n’est pourtant pas très glorieux : de même que pour le poste de travail (Quelques réflexions sur le poste de travail 2.0), l’aménagement du lieu de travail n’a quasiment pas évolué depuis des décennies. Dans 99% des cas, les directeurs ont un bureau et les salariés s’entassent dans l’open space où ils essayent de cohabiter comme il peuvent. Vous noterez toute l’ironie de la situation : sous couvert de meilleure collaboration, les open spaces ont recréés la configuration des ateliers de travail du XIXe siècle où le contremaitre pouvait surveiller la productivité des ouvriers depuis sont bureau.

Je ne souhaite pas m’étendre sur les limites de l’open space, je sais qu’elles sont nombreuses. Pour résumer une longue discussion, disons que comme pour l’email, le bureau ouvert est un outil de travail puissant, mais qui nécessite de la pédagogie et certaines règles.

Le constat que l’on peut faire de 99% des organisations de lieux de travail est qu’ils sont très binaires : des bureaux individuels et salles de réunions. Quel dommage, car dans cette configuration, rien n’encourage la collaboration. Vous pourriez me dire que la machine à café ou le trottoir des fumeurs sont des espaces de convivialité qui sont implicitement institutionnalisés, mais quid des non-fumeurs et buveurs de thé ? Je pense ne pas me tromper en disant que cette configuration (bureaux / salles de réunions) a montré ses limites et qu’il est plus qu’urgent de remettre en question ce que l’on accepte trop facilement (“c’es partout pareil“).

Ces derniers mois, j’ai ainsi eu l’occasion de lire un certain nombre d’articles apportant des idées et des témoignages d’entreprises innovantes qui ont justement essayé de faire changer les choses. À commencer par le bureau individuel dont la société Stell Case nous propose une nouvelle itération tout à fait convaincanteRedesigning: Cubicles.

Le bureau du futur selon Steelcase

Ce bureau du futur, qui trouve sa place dans un open space, introduit ainsi un certain nombre d’améliorations : des plantes, des chaises pliantes, des parois plus basses (pour ne pas isoler les collaborateurs qui sont en position debout, seulement en position assise), un système d’insonorisation, un plateau réglable en hauteur, un écran multifonction, un commutateur pour passer en mode “webcam” et des écrans de confidentialité. L’objectif de ce nouveau bureau individuel est d’augmenter la productivité en améliorant l’ergonomie du poste de travail et en facilitant la concentration.

Un autre élément essentiel à l’agencement est la modularité. Dans une société où l’adaptabilité et la rapidité de réaction sont des qualités indispensables, les espaces de travail modulaires sont la clé d’un agencement réussi (cf. The future of work spaces: hot desks or cold comfort?The future of work spaces: Modular environments et How Modular Environments Will Change The Future Of Work).

Des espaces de travail modulaires et ouverts

De tous les cas d’école illustrant les nouveaux aménagements du lieu de travail, c’est très certainement celui de la société Jones Lang LaSalle qui est le plus intéressant. Ils ont ainsi défini un modèle d’aménagement baptisé WorkSmart Activity qui scinde l’espace non pas en deux types (bureaux et salles de réunions), mais en huit types : les bureaux, les salles de réunion, les espaces de discussion calmes, les espaces de discussion ouverts, les plateaux d’équipes, les espaces de restauration, les zones de rencontres et les espaces de travail / réunion de courte durée. Ce modèle permet ainsi de fournir un aménagement ou un espace de travail / collaboration / rencontre pour toutes les situations.

Les différents espaces de travail de Jones Lang LaSalle à Sydney

Plus de photos à voir sur FutureSpace.

Outre les différents espaces de travail individuels ou collectifs, plusieurs sociétés se sont creusées la tête pour proposer des solutions de création de zones de confidentialité comme le BuzziHood ou le Office in a Bucket, une structure gonflable en quelques minutes pour des réunions express :

Vos coups de fil en toute intimité avec le BuzziHood

Dans un autre registre, certains employeurs se donnent du mal pour rendre leurs locaux les plus agréables possible avec des aménagements ludiques (toboggans…) et des services disponibles sur place (coiffeur, massage…)How Playful Workplaces Will Change The Future Of Work

Les locaux de LEGO au Danemark

D’autres favorisent enfin le co-working pour libérer de la place (et proposer ainsi des aménagements collectifs) et pour faire baisser l’absentéisme : The Future of Work: Say Goodbye to Your Cubicle et The office is shrinking as tech creates workplace everywhere. Certes, le co-working est un sujet annexe, mais il est tout de même lié à la finalité (Pourquoi le télétravail est bon pour la collaboration).

Ne vous y trompez pas, l’objectif de ces aménagements sont bien en rapport direct avec la productivité : plus de concentration, de flexibilité, de mobilité… À ce sujet, certains prônent d’ailleurs l’auto-organisation : Let Your Employees Design the Office, Seriously. Cette approche peut vous paraître contre nature, mais elle est parfaitement logique pour des équipes projet ou chez des prestataires de services.

Encore une fois, n’allez pas imaginer que tout ceci est réservé aux sociétés les plus riches qui peuvent se permettre de gaspiller leur bénéfice. La finalité est également de veiller au bien-être des employés, car des employés heureux et motivés seront toujours bien plus productifs que l’inverse. Prenez ainsi exemple sur 37Signals, la startup de référence en ce domaine : Official pictures of our new office.

Vous pourriez vous dire que tout ceci est très bien pour des startups de la Silicon Valley, mais je précise que nous ne sommes pas dans une démarche “tout ou rien”. Il est ainsi tout à fait envisageable d’introduire plus ou moins de modularité en fonction des métiers et des locaux. Comme précisé plus haut, l’open space n’est pas forcément pour tout le monde, bien qu’équiper des salariés en casques antibruit reviendrait bien moins cher que de faire des bureaux individuels…

Tout ceci nous mène naturellement à deux impératifs :

  • Les middle managers doivent montrer l’exemple, en adoptant les mêmes outils et lieux de travail que les membres de leurs équipes ;
  • Ces nouveaux espaces nécessitent de nouvelles règles et habitudes pour en tirer le plus grand bénéfice (là encore, les chefs d’équipe peuvent se charger d’évangéliser et rappeler à l’ordre).

Si vous avez d’autres articles, je suis preneur, merci de les mentionner dans les commentaires.

12 commentaires pour “La collaboration et la productivité passe aussi par une réorganisation du lieu de travail”

  1. Posté par webazimut a dit : le

    Le grand changement organisationnel pour les entreprises de demain sera probablement la généralisation du home working. L’augmentation du prix de l’essence, les greves de transport, les enfants malades, la neige….ou tout simplement “partir au vert” n’empêchera plus de bien faire son travail depuis chez soi, et venir à l’entreprise lorsque cela est nécessaire.

  2. Posté par Claude Super a dit : le

    Il est dommage que ce billet ne mette pas plus en perspectives les projets de “digital work place”.
    La tendance pour beaucoup d’entreprises est de réfléchir à des nouvelles “condistions” de travail qui passent, en outre, par une “virtualisation du lieu de travail (en partie) .
    Comme le mentionne @webazimut le télétravail (ou le travail “hors les murs” de l’entreprise) est une tendance lourde pour les raisons pratiques et économiques (transports, immeubles, meubles, etc..) qui se traduit également aujourd’hui par la “personnalisation” des outils (cf. BYOD) pour beaucoup de “cols blancs”.
    La réorganisation du lieu de travail va se traduire par une réduction draconnienne des surfaces et une mutualisation des espaces au service de la collaboration.

  3. Posté par Frédéric Cavazza a dit : le

    @ Claude Super > Heu… les sujets de la digitalisation du poste de travail et du télé-travail ont déjà été abordés (cf. liens dans l’article). Mais oui, c’est la clé de voute de l’évolution du travail et de la collaboration.

  4. Posté par Social business, entreprise collaborative : feu d’artifice ou pétard mouillé ? « Le Blog de Claude Super | Let's make your business more social! a dit : le

    [...] que Fred Cavazza “parle” espace et mobilier de bureau  (je plaisante !) et que nos “gourous” nord américains reviennent doucement, mais [...]

  5. Posté par L'actualité des TPE du 13 juin 2012 - Qualysto a dit : le

    [...] La collaboration et la productivité passe aussi par une réorganisation du lieu de travail [...]

  6. Posté par Fabien Grenet a dit : le

    Le modèle de l’entreprise de demain pour ce qui est du lieu de travail sera à mon sens un mix de différentes pratiques : télétravail, bureaux modulaires, espaces de coworking mutualisés, …

    L’intervention d’Eric VDB au Tedx Université est d’ailleurs interessante pour la vision “posturale” qui y est proposée =>
    http://www.youtube.com/watch?v=3hEoO07IxK0

  7. Posté par Les articles publiés sur mes autres blogs en juin 2012 « FredCavazza.net FredCavazza.net a dit : le

    [...] La collaboration et la productivité passe aussi par une réorganisation du lieu de travail [...]

  8. Posté par Les articles publiés sur mes autres blogs en juin 2012 | Admin Reso a dit : le

    [...] La collaboration et la productivité passe aussi par une réorganisation du lieu de travail [...]

  9. Posté par Réflexions sur l'entreprise et l'environnement de travail de demain - Entreprise20.fr a dit : le

    [...] Après des décennies d’immobilisme, j’ai comme l’impression que le besoin de refondre les fondamentaux de l’entreprise (nos façons de travailler et notre environnement de travail) se fait sentir de façon insistante dans les différentes publications. Peut-être est-ce dû à la période d’incertitude que nous traversons (y aura-t-il du travail pour tout le monde demain), en tout cas le sujet est la mode. J’avais d’ailleurs abordé le sujet il y a quelques mois : La collaboration et la productivité passe aussi par une réorganisation du lieu de travail. [...]

  10. Posté par MONNIN a dit : le

    Bonjour,

    Thème fondamental pour l’évolution d’une entreprise
    L’entreprise qui s’aura bien structurer ses espaces et ses évolutions dans le temps aura plusieurs longueurs d’avance sur ces concurrents, ainsi qu’un bon climat social permettant aussi l’épanouissement de son personnel.
    Cependant ce pari n’est pas gagné, en effet les rythmes liés à l’immobilier et à son financement sont difficiles à concilier avec un espace aménagé correspondant à l’activité le jour j. Il faut une bonne vision de son entreprise et de ses différents secteurs pour être prêt à temps!…
    Les nouveaux modes de communication et outils liés sont en train de révolutionner tout ce que l’on pouvait imaginer jusque là….
    Travail à distance, visio sur chaque micro, internet, management à distance, mondialisation du travail et des échanges,….
    Bon courage à Toutes et à Tous!

  11. Posté par Francois a dit : le

    Certes mais comment quantifier le rapport entre aménagement de l’espace / bien être au travail / productivité? des chiffres? comment le mesurer ?

  12. Posté par Daphné Guyard a dit : le

    Tiaso propose des solutions innovantes et performantes apportant des réponses sur des problématiques de fonctionnalité, d’organisation, de domotique, d’acoustique… liés aux évolutions de l’entreprise.

    Tiaso propose une nouvelle gamme « premium » : la cloison FIRST dont les caractéristiques sont les suivantes : performances acoustiques élevées, design épuré, simplicité et rapidité de pose, rattrapage des faux niveaux.