De la maturation des usages du cloud computing

Suite √† un premier article (D√©finition et usages du cloud computing), l’actualit√© me pousse √† aborder de nouveau ce sujet. Le cloud computing est en¬†effet¬†un sujet tr√®s chaud en ce moment avec notamment le plantage de la plateforme Amazon Web Services : Inside Amazon’s Cloud Disaster. La plateforme d’Amazon √©tant tr√®s populaire (elle h√©berge de nombreux services en ligne), cette indisponibilit√© a fait¬†beaucoup¬†de bruit et soulev√©e beaucoup de questions sur l’avenir du cloud computing. Le d√©bat ne porte pas tant sur l’informatique distante en elle-m√™me mais plut√īt sur la fa√ßon dont les entreprises vont d√©ployer leur S.I. sur le cloud. Le plantage d’Amazon nous montre ainsi qu’aucun syst√®me informatique n’est parfaitement stable 100% du temps (de toure fa√ßon, ce n’est parce que vos √©quipes g√®rent elles-m√™me les machines que vous aurez un meilleur score de disponibilit√©). Cet incident va par contre pousser les entreprises utilisatrices √† adopter une approche plus diversifi√©e du cloud. Vous noterez au passage que Google en a profit√© pour faire du lobbying s√©curitaire : Google Offers An Unusual Glimpse Inside One Of Its Data Centers.

Le march√© est donc en voie de maturation sur les usages du cloud computing.¬†√Ä ce sujet, le dernier rapport de Forrester est assez explicite : De nombreux segments et sous-segments sont en train d’√©merger pou r accompagner la croissance. Vous connaissiez d√©j√† le SaaS, PaaS, IaaS, on nous parle maintenant de Business Process as a Service (BPaaS).

La segmentation des usages du cloud par Forrester

Le rapport (Sizing the Cloud) est d’ailleurs tr√®s optimiste sur l’√©volution du march√© et pr√©voit un volume d’affaires de plus de 241 MM$ en 2020 (par rapport aux 40MM$ estim√© pour 2011). C’est donc un march√© consid√©rable qui va forc√©ment beaucoup √©voluer pour apporter de la sophistication aux offres et mieux s√©duire / fid√©liser les clients. L’auteur du rapport anticipe ainsi un tassement de la croissance des offres¬†d’IaaS¬†(comme EC2 et Rockspace) et une croissance soutenue pour les offres de SaaS b√©n√©ficiant de nouvelles innovations (HTML5 ? cloudbook ?).

En √©chos au plantage de la plateforme d’Amazon et toujours pour illustrer cette maturit√© du march√©, je vous recommande fortement la lecture de ces deux articles publi√©s par Louis Naug√®s :¬†Cloud communautaire : la troisi√®me voie et sa deuxi√®me partie. L’auteur y d√©tail une approche diversifi√©e du cloud computing reposant sur l’exploitation de diff√©rents mod√®les : clouds publics, priv√©s et communautaires. Cette configuration diversifi√©e permettrait ainsi de limiter les risques et surtout de r√©duire la d√©pendance √† un fournisseur.

Cette d√©pendance est √©galement un sujet de discussion tr√®s chaud en ce moment : Choisir une technologie ou une suite applicative √©tait un choix d√©j√† compliqu√©, mais s’il faut en plus se creuser la t√™te pour choisir le bon fournisseur de solutions d’h√©bergement / d’exploitation en cloud, √ßa devient sacr√©ment compliqu√©. Certains avancent donc le besoin d’offres de cloud computing parfaitement ouvertes pour faciliter la migration des clients : De l’importance de l’Open Cloud. Dans la continuit√© de ce qui a √©t√© dit plus haut, l’Open Cloud Manifesto est √©galement une autre preuve de la maturation du march√©.

Pour finir, signalons √©galement l’initiative Open Compute Project de Facebook qui vise √† am√©liorer l’efficacit√© des¬†data centers : Building Efficient Data Centers with the Open Compute Project. Le moins que l’on puisse dire, c’est qu’en¬†partageant¬†les sch√©mas d’infrastructure de ses centres de donn√©es, Facebook met les acteurs du cloud dans une position d√©licate : Facebook Trumped Google Today ¬†And Embarrassed A Lot Of Other Companies Too.

Donc au final, est-ce que l’incident sur la plateforme d’Amazon aura une incidence n√©gative sur le secteur ? Non pas du tout. Il aura par contre permis de rappeler quelques r√®gles essentielles de prudence en mati√®re d’h√©bergement d’applications critiques, et de faire progresser les r√©flexions sur la n√©cessit√© de r√©partir les ressources et donn√©es distantes.

La prochaine √©tape de maturation devrait logiquement concerner le grand public avec notamment le¬†lancement¬†des offres de musique en ligne d’Apple et Google. Une fois que les utilisateurs pourront¬†appr√©cier¬†√† sa juste valeur le cloud (avantages et inconv√©nients), les usages dans le monde¬†professionnel¬†devraient s’acc√©l√©rer et se diversifier.

2 commentaires pour “De la maturation des usages du cloud computing”

  1. Fred,
    merci pour ce post.

    Je pense cependant que les cons√©quences du fiasco de Sony (bien que relatives au cloud B2C) aura peut-√™tre plus d’impact que le probl√®me d’Amazon. En effet, les entreprises utilisatrices de ressources cloud ( PaaS ou IaaS) apprendront √† g√©rer le backup, sans totalement s’appuyer sur leur fournisseur de la m√™me facon qu’elles ont mis en place des solutions de Disaster Recovery…

    Ca aura sans doute √©galement des impacts sur les nouveaux et jeunes acteurs du segment PaaS ou IaaS qui devront investir plus dans leur environnement pour esp√©rer √™tre cr√©dible en mati√®re de QoS. Ce sera tout b√©n√©fice pour les gros : Amazon, SalesForce ou autre Microsoft, au d√©triment des “petits” ou des retardataires ( HP, IBM…)

  2. Le Cloud Computing est encore jeune et a de très beaux jours devant lui. Les utilisateurs de ces nouveaux logiciels pourraient ainsi fortement augmenter dans les prochaines années.

Laissez un commentaire