Quels sont les usages de RSS en entreprise ?

Scandale cette semaine avec la parution d’un article sur le blog Read/Write Web : R.I.P. Enterprise RSS. L’auteur y explique que les technologies RSS n’ont pas réussies leur passage d’entrée pour les usages d’entreprise (l’auteur a rectifié sa position depuis la publication de l’article). Plutôt que de commenter l’article je vous propose d’étudier les différents scénarios d’usage de RSS dans un contexte d’entreprise.

Précisons qu’il s’agit bien là du format RSS, au sens “flux de donnes”, plutôt que de la technologie RSS en elle-même qui se révèle plutôt limitée vis à vis de concurrents comme Atom.

Nous pouvons tout d’abord scinder en deux les usages en fonction de la cible : pour les collaborateurs et pour le système d’information (les applications). Ce sont deux contextes séparés où peuvent cohabiter deux technologies différentes puisque ces types de flux ne sont à priori pas amené à se croiser.

RSS pour les collaborateurs : une veille collaborative et cumulative

La veille est très certainement le contexte d’usage le plus approprié aux flux RSS. Simples et légers les flux de données sont très faciles à déployer au sein d’une entreprise. Mais là où un utilisateur se contente de “consommer” les flux (rien n’est stocké), dans un contexte d’entreprise il serait plus judicieux de conserver les flux pour exploitation ultérieure.

L’idée serait alors de capter tous les flux entrants (pour limiter la consommation de bande passante) et d’y injecter une touche collaborative pour pouvoir surveiller l’usage que les collaborateurs en font : plus il y a d’inscrits à un flux et plus celui-ci présente un intérêt. Nous pourrions ainsi imaginer un système d’analyse d’audience interne qui pourrait identifier les sujets critiques et les informations entrantes à valeur ajoutée.

Couplé à un outils de bookmark collaboratif et à un système de recommandation, cette veille mutualisée présenterait d’autant plus de valeur : la fonction de veille n’est plus isolée au niveau des individus mais partagée entre les collaborateurs. Stocker les billets pourrait également présenter un intérêt, d’une part pour s’assurer de la disponibilité des informations (si jamais l’auteur de billet le met hors ligne) et d’autre part pour plus de discrétion (un concurrent pourrait devenir méfiant à l’idée que X personnes d’une même société s’intéresse de près à ce qu’il rédige).

Bien évidemment tout ceci nécessite le recours à des outils adaptés : soit une fonction intégrée au portail d’entreprise ou à l’intranet, soit un lecteur de flux d’entreprise comme Newsgator (dont le patron a réigé un billet en réponse à celui précédement cité : Enterprise RSS at NewsGator is Alive and Well).

RSS pour les applications : Flexibilité et modularité

Concernant les flux de données entre applications, là encore c’est la praticité de ce format qui en fait la valeur : idéal pour récupérer de l’info publié sur un intranet et le re-publier sur le portail d’entreprise. L’avantage est de pouvoir faire abstraction des outils de gestion de contenu utilisés et de pouvoir mettre en place ce système de re-publication sans trop de complications.

Dans un environnement plus critique (applications métier), les flux de données se révèlent également particulièrement performant. Ceci est d’autant plus vrai avec les flux reposant sur un format spécifiquement adapté aux contraintes des données (par extension des balises descriptives). Car n’oublions pas que RSS et des langages structurés comme BPML partagent une racine commune : le XML.

Bref, les possibilités d’usage du RSS en entreprise sont nombreuses et nous ne sommes qu’au début. De part leur nature très flexible et extensible les flux de données vont pouvoir évoluer en même temps que les besoins / habitudes des collaborateurs. Et n’oublions pas que les flux RSS sont des candidats idéals pour initier les collaborateurs à une approche plus “agile” de la gestion de l’information en entreprise.

4 commentaires pour “Quels sont les usages de RSS en entreprise ?”

  1. Posté par Bertrand Duperrin a dit : le

    On mésestime trop souvent le rôle de “middleware” que le RSS peut jouer entre applications voire entre applications “anciennes et nouvelles”. C’est à mon avis un excellent levier pour “faire passer” des nouvelles pratiques dans un environnement technique et humain “ancien”.

  2. Posté par Les Giraultises blogguent » Blog Archive » links for 2009-01-20 a dit : le

    [...] Quels sont les usages de RSS en entreprise ? | Entreprise 2.0 …je vous propose d’étudier les différents scénarios d’usage de RSS dans un contexte d’entreprise. [...]

  3. Posté par FrEdObEdO a dit : le

    J’ai découvert ce format il y a environ 10ans – sans vouloir me vanter ;-). Je suis depuis convaincu de son gigantesque potentiel – en fait dès la prise de connaissance de la version 0.9, à l’époque maintenue par Netscape, à l’origine de ce micro-format. Il allait changer la manière de syndiquer l’information entres différents sites/systèmes d’infos).

    Rôle jusque là réducteur (mais déjà très profitable) du potentiel RSS qui a eu l’avantage de le promouvoir techniquement et surtout de changer les comportements de consommation de l’information (devenue exponentielle) sur Internet et par voies de conséquences un changement dans la mise en place de partenariat/affiliation lors de la création de sites/portails d’information.

    Comme chacun sait, un site aussi ergonomique, graphique, technique… que possible ne suffit pas en lui même : La différence réside bien en premier lieu dans son contenu puis, dans un second temps dans la qualité des services qu’il propose.

    Suite à son adoption massive (Poussé très tôt par la communauté de développeur PHP) pourtant simple, cette technologie longue à percer, connaîtra son moment de gloire lors de ces 4/5 dernières années avec l’avènement des outils d’agrégations lecteurs de flux RSS.
    La révolution (encore une !) était en marche, désormais, on ne surfe plus ou alors de manière totalement différente, on se connecte à notre propre sélection de flux d’informations brèves. L’immédiateté de l’information au travers ces innombrables flux nous impose cette organisation afin de ne pas nous noyer dans ce monde ou l’information quasi instantanée vampirise notre temps à tous.
    Pour rejoindre l’article, Nul ne doute désormais de la nécessaire pertinence de l’utilisation de RSS en entreprise
    Outre les considérations précédentes, aujourd’hui le RSS/ATOM/…, sa généralisation sur les sites, impose ce format à tous les projets Intra/Extra/Internet et même au cœur des processus métier (c’est un peu là ou ça pêche, d’où cet article).
    Bien plus qu’un outil de syndication ou d’informations choisies, avec les lecteurs de flux et autres outils d’agrégations, les flux génèrent de la visite « qualifiés ».
    Ce format booste donc les équipes de communication, marketing, commercial… production… Il supplante, ou au moins complète, les traditionnelles Newsletter dont les retours sont en perte de vitesse.
    Ce format contribue donc avec brio au moteur 2.0 du Web de par sa vocation première de partage, d’échange, de synthèse et d’interopérabilité. Il complète fortement la panoplie du WEB 2.0 et incite ou, en tout cas, participe grandement à l’évolution des usages.
    Quels sont les usages de RSS en entreprise ?
    Après avoir fait l’éloge de cette techno largement déployée et suite à la lecture de cet article, je ne peux qu’adhérer à ces réflexions certes succinctes mais qui ont l’avantage d’ouvrir des pistes nouvelles pour nombres de lecteurs dont le format RSS n’avait pas encore mis la puce à l’oreille sur son potentiel usage INTERNE.

    Merci pour votre attention,
    Cordialement.

  4. Posté par BOBS #5 Twitter veut facturer ses services, Sun JavaFX Mobile, Ghislain Lambert, « Mguiraud’s Blog a dit : le

    [...] en Vrac :Le modèle de maturité du Cloud Computing Apple demande à Google de ne pas utiliser le multitouch, et il accepte. Itunes va diffuser des films par flux sans stockage local, Réseaux sociaux : 17 sites s’engagentpour la protection des mineurs, GreenIT : Microsoft et Google, Les flux d’informations en entreprise [...]